Our Blog

Bordeaux : les millésimes matures attirent les acheteurs en nombre

  • A la une

Le Château Latour joue un rôle de premier plan dans le regain d’intérêt récent du marché pour les millésimes plus anciens. Les acheteurs se détournent des sorties récentes au profit de bordeaux matures.

Un nouveau rapport de The Wine Investment Fund confirme des ventes solides de Latour 2003 (recommercialisé), ainsi qu’une hausse des prix des millésimes 1990, 1995, 1996 et 2000, « un autre signe de la latence et de la force de la demande pour le bordeaux. »

Mais comme l’avait déjà remarqué The Drinks Business, cet intérêt est contrebalancé par un déclin des échanges des grands millésimes plus récents : les prix de Latour 2005, 2009 et 2010 ont chuté.

The Wine Investment Fund affirme au sujet du marché secondaire bordelais en général : « Le mois passé a été favorable aux millésimes les plus anciens. […] D’une manière générale, tous les grands millésimes jusqu’à 2000 ont progressé, pour la plupart des châteaux. »

Plusieurs ventes aux enchères récentes viennent corroborer ces affirmations. The Wine Investment Fund les décrit comme « encourageantes par rapport aux mois précédents, les ventes de Londres et Hong Kong ayant vendu la plupart de leurs lots, parfois à des prix supérieurs à ceux du marché général. »

Le fond d’investissement met en avant une vente organisée par Christie’s en mars lors de laquelle « les signes de recrudescence de la demande nord-américaine n’ont fait aucun doute, avec de nombreux prix de vente élevés. » Parmi eux, la vente pour 5 350 £ (7 430 €) d’une caisse de Lafite 2001, soit nettement plus que sa valeur la plus élevée sur le marché, 4 700 £ (6 500 €). De même, une caisse de Lynch Bages 1996 d’habitude vendue 1 150 £ (1 600 €) a été attribuée pour 1 400 £ (1 900 €).

Cet intérêt fervent pour les millésimes matures a pour contexte une nouvelle année maussade pour les primeurs bordelais. Alors que les grands noms doivent dévoiler leurs prix pour le millésime 2014 d’ici peu, les appels des marchands à la retenue risquent de passer largement inaperçus.

le 15 avril 2015

Gabriel Stone

The Drinks Business

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!