Our Blog

Montrose 2014 : « Un des tout meilleurs millésimes »

  • A la une

Selon Hervé Berland, le directeur général du Château Montrose, le millésime 2014 serait un des meilleurs que la propriété ait produit ces vingt dernières années.

« Il s’agit d’un des tout meilleurs millésimes des vingt dernières années », a-t-il affirmé aujourd’hui à l’occasion des dégustations du millésime organisées à la propriété. Cette déclaration témoigne de sa confiance en la qualité de cette récolte que Nicolas Glumineau, le directeur général des propriétés bordelaises de Roederer, avait décrite comme un « millésime miraculeux ».

Cependant, alors que la plupart des producteurs affirment que 2014 est le meilleur millésime depuis 2010, Berland suggère que la récolte de l’année dernière aurait donné un vin encore meilleur que le Montrose 2010.

Selon lui, la récolte 2014 aurait produit un vin plus généreux et accessible que le très impressionnant et tannique Montrose 2010.

« 2014 est très proche de 2010 en ce qui concerne le style, mais ce nouveau millésime est également plus fruité, et j’aime la pureté et la douceur des tannins », a-t-il déclaré.

Berland a expliqué à The Drinks Business que grâce à la météo ensoleillée et sèche qui a perduré dans le Bordelais de septembre à fin octobre, son équipe de vendangeurs avait pu opérer jusqu’à six passages successifs sur une même parcelle afin de récolter les grains à leur meilleur niveau de maturité des sucres et de maturité phénolique, qu’on évalue en goûtant le raisin.

Il a notamment affirmé que « les grands millésimes de Montrose ont une forte proportion de cabernet sauvignon » avant de remarquer que le millésime 2014 était composé de 63 % de cabernet sauvignon, soit une proportion supérieure à celle des récoltes de qualité qu’ont été 2010, 2009, 2005 et 2003.

Il a également révélé à The Drinks Business que le château allait tester une nouvelle parcelle de 1,5 hectare en viticulture biodynamique cette année.

« Nous avons choisi de nouvelles vignes afin de tester la viticulture biodynamique sur des pieds qui n’ont jamais été traités. »

L’année dernière, Montrose avait commencé à tester ce type d’agriculture sur une parcelle de 6 hectares.

Il affirme à ce sujet que leurs « premières expérimentations confirment que c’est bien la voie à prendre » et explique que la situation de Montrose à Saint-Estèphe, exposée au soleil et au vent, pourrait bien être favorable à l’agriculture sans substances chimiques car elle protège les vignes du mildiou et de la pourriture.

Montrose appartient aux frères Bouygues. Les milliardaires français ont acheté le Second Grand Cru en 2006 et ont déjà investi plus de 55 millions d’euros dans la rénovation de sa cave et de son chai.

 le 31 mars 2015

Patrick Schmitt

The Drinks Business 

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!