Our Blog

Premiers coups de sécateurs dans les vignes du Bordelais

  • Autres

Les premiers coups de sécateur ont été donnés lundi 16 septembre 2013 dans le Bordelais, au château Luchey-Halde dans les blancs secs en AOC Pessac-Léognan. publié le 17 septembre 2013

VendangeSous une pluie fine, une quinzaine de vendangeurs emmitouflés dans des vêtements pour se protéger de l’humidité ont entamé les parcelles de sauvignon, les premières à maturité.

“Comme chaque année, nous débutons les premiers dans cette appellation mais cette fois, en raison du printemps pluvieux et froid, c’est avec près de trois semaines de retard. Par exemple, l’an passé nous avions commencé le 29 août”, a déclaré Pierre Dariet, le directeur technique du Château Luchey-Halde, qui a la particularité d’être située dans l’agglomération de Bordeaux.

LES TROIS SEMAINES PERDUES AU PRINTEMPS N’ONT PAS ÉTÉ RATTRAPÉES

Il faudra environ une semaine pour vendanger les quelque 2 hectares de sauvignon avant d’attaquer les moins de deux hectares de sémillon, vraisemblablement en fin de semaine prochaine.

“Notre propriété est plantée à 20% de blancs et à 80% de rouges. Mais pour les rouges, nous ne devrions pas commencer à vendanger les merlot et les cabernet sauvignon avant trois semaines”, a ajouté le viticulteur.

Malgré un été chaud et sec, les trois semaines perdues au printemps n’ont pas été rattrapées, mais la qualité devrait cependant être au rendez-vous.

“Entre le printemps et la grêle de fin juillet, nous avons perdu sur certaines parcelles jusqu’à 50% des volumes. Mais la qualité devrait être très bonne tant en blanc qu’en rouge, même si ce n’est pas encore fini pour les rouges car les risques existent pour les vendanges tardives”, selon Pierre Dariet.

LE MILLÉSIME DE LA PATIENCE

Alors que la météo annonce un retour d’un temps plus sec, il estime que ce millésime sera celui de “la patience” et qu’il devrait être “assez classique”, avec une qualité comparable à celle de 2008.

Selon les estimations du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), la récolte prévue dans l’ensemble du vignoble bordelais est de l’ordre de 4,4 à 4,5 millions d’hectos soit une baisse de volume de près de 20% par rapport à une année normale.

Source: La Revue du Vin de France
17 septembre 2013

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!