Our Blog

Pour la première fois, un domaine bordelais demande une appellation limitée à une partie de ses vignes

  • Autres

Une propriété bordelaise de 400 ans a demandé la création d’une appellation limitée à une partie de ses vignes, fait sans précédent dans la région.

VineyardLes propriétaires du Château Le Puy, qui appartient à l’AOC Francs-Côtes-de-Bordeaux, ont déposé leur demande auprès de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). La minuscule AOC pourrait se limiter à une simple parcelle de vignes.

Le domaine appartient à la famille Amoreau depuis 1610. Jean-Pierre Amoreau et son fils Pascal ont fait leur demande en août 2011 et espèrent la voir aboutir en 2014 au plus tard.

Les 50 ha du domaine Le Puy se situent dans les 525 ha des Francs-Côtes-de-Bordeaux. Les consultants Lydia et Claude Bourguignon ont procédé à une étude géologique qui a identifié une petite parcelle de 5,6 ha à la composition calcaire singulière. C’est cette section qui deviendrait l’AOC Le Puy.

Amoreau est confiant quant à la légitimité légale de sa demande. Toutes les AOC françaises doivent avoir un cahier des charges qui détaille les pratiques vinicoles et doivent se soumettre aux contrôles d’un syndicat vinicole local (ODG, Organisme de défense et de gestion) et d’une agence de contrôle de qualité.

Selon le cahier des charges de Le Puy, il s’agirait d’une appellation AOC certifiée biodynamique, avec un hectare de fleurs sauvages, de haie ou de forêt pour chaque hectare de vigne.

Il n’y aurait pas de chaptalisation ou de récolte mécanisée, pas de vendanges vertes et seules des levures naturelles seraient utilisées. L’appellation serait son propre ODG, sous la surveillance de plusieurs experts de la région.

« Une AOC pour un seul domaine serait une première dans le Bordelais », a déclaré Amoreau à Decanter.com, « mais j’ai identifié une partie de mes vignes totalement différente du terroir alentour des Francs-Côtes-de-Bordeaux. »

Le domaine a été mis sous le feu des projecteurs quand le manga japonais Les Gouttes de Dieu a fait l’éloge de son millésime 2003 mais il a également rencontré des problèmes récurrents avec l’agence de contrôle de qualité locale Quali’Bordeaux lors de tests de dégustation de l’AOC Côtes-de-Bordeaux, à laquelle appartient les Francs-Côtes-de-Bordeaux.

« Pour moi, ces difficultés montrent que nous avons besoin de notre propre appellation », a déclaré Amoreau. « Notre vin exceptionnel est reconnu comme tel, mais il est très différent du vin de nos voisins. »

« À Bordeaux, la décision est souvent d’ordre administrative, selon les communes. Nous souhaitons adopter l’approche de la Bourgogne et créer une appellation basée sur la géologie. »

Amoreau a le soutien de ses voisins des Francs-Côtes-de-Bordeaux qui ont voté à la majorité la création d’une AOC Le Puy. Il n’y a que sept AOC limitées à un seul domaine en France.

Source : Jane Anson
Decanter.com
1er février 2013

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!