Our Blog

Mise en vente du vin récupéré de l’épave d’un naufrage de 1735

  • Autres

Des vins rares dégagés d’une épave seront mis en vente lors d’enchères à venir.

1735-shipwreck-wine-2

Le 3 mai, des bouteilles de vin retrouvées dans un navire qui a sombré près des côtes hollandaises en 1735 seront vendues aux enchères.

La maison de vente aux enchères belge Veiling Sylvie’s propose six bouteilles de vin du XVIIIème siècle qui se trouvait à bord du Vliegend Hert, navire au destin tragique. Les bouteilles  seront vendues par lots de deux et chaque paire est estimée entre 2 000 et 4 000 €.

Les bouteilles contiennent toujours le vin d’origine. On pense qu’il a été produit en Allemagne, dans la vallée mosellane, et qu’il avait pour destination ce qui est devenu aujourd’hui l’Indonésie.

« Nous pensons que le vin a été réduit suite à l’évaporation d’une partie du liquide. Les bouteilles une fois arrivées à destination, le riche gentilhomme de Batavia (l’actuelle Jakarta) y aurait ajouté de l’eau pour retrouver le produit ‘d’origine’ », a expliqué à Wine Searcher le directeur de la maison de vente aux enchères, Joris Scott.

Le navire a sombré avec 256 membres d’équipage et passagers à son bord, le 3 février 1753, à peine quatre heures après son départ de Hollande. L’épave a été retrouvée en 1980 et son contenu ramené à la surface, parmi lequel des milliers de pièces d’or et d’argent.

Plusieurs centaines de bouteilles ont été récupérées mais la plupart étaient brisées. Les bouteilles intactes ont fait l’objet d’un nouveau processus de fermeture hermétique pour protéger leur contenu. Selon Scott, seules quelques bouteilles appartiennent à des particuliers. La plupart des bouteilles intactes sont exposées dans des musées, comme c’est le cas de la collection qui se trouve au musée maritime de Flessingue, au Pays-Bas.

Scott a eu l’occasion de goûter le vin récupéré de bouteilles fêlées et conservé dans un bocal. « Il a été difficile de déceler quoi-que-ce-soit en dehors d’une odeur beurrée et d’une très forte oxydation. Le liquide a cependant le goût du vin, acide et avec des notes amères », a-t-il expliqué.

Le particulier qui vend les trois lots est un collectionneur d’antiquités et de raretés. Scott a ajouté : « Il possède une énorme collection de vins dans la cave presque parfaite d’une maison XIXème siècle. Il a aussi probablement une des plus grandes collections de vin de Madère du XIXème siècle. »

Source: Rebecca Gibbs
Wine Searcher
18 avril 2013

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!