Our Blog

Margaux et Haut-Brion montent en puissance

  • A la une

Les Premiers Grands Crus bordelais Margaux et Haut-Brion représentent une part du marché en valeur de plus en plus importante, selon l’indice Liv-ex : plus que les trois autres Premiers Grands Crus réunis.

Ces deux dernières semaines, les deux domaines ont représenté 21 % du marché en valeur alors qu’il y a seulement un an, leur part n’était que de 3 %.

Actuellement, leur part est plus importante que celle de Mouton-Rothschild, Lafite et Latour réunis. L’année dernière, Liv-ex avait cherché à savoir si Haut-Brion pouvait rapporter gros, surtout ses millésimes 2008 à 2012 qui ont la particularité d’être les moins chers (prix par caisse) et d’avoir reçu parmi les notes les plus élevées pour ce domaine.

Liv-ex explique sur son blog que les ventes de Château Lafite rebondissaient également,, passant d’à peine 5 % la semaine dernière à 9 % la première semaine d’août.

La presse spécialisée a récemment remarqué que les millésimes les moins reconnus de Lafite, COMME le millésime 2011, connaissaient de bonnes ventes même si les prix continuaient de baisser pour des millésimes comme le 2009 et le 2010.
Comme pour en apporter la preuve, le millésime 2011 a été en tête des ventes en juillet (9,5 % du marché), suivi par le Château d’Yquem 2005 dont le prix a dû chuter de 50 % depuis sa sortie pour que les acheteurs s’y intéressent enfin.

Les millésimes 2010 de Sassicaia, Cheval Blanc et l’Évangile se sont également très bien vendus en juillet. De manière générale, la part du bordeaux ne représentait que 76 % du total des ventes de vin en juillet. Il s‘agit de sa deuxième plus mauvaise performance ces neuf dernières années.

Rupert Millar

11 août 2014

TheDrinkBusiness.com

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!