Our Blog

Le château bordelais Haut-Brion achète son voisin

  • Autres

Le domaine Clarence Dillon, qui comprend le Premier Grand Cru bordelais Château Haut-Brion, a récemment acheté à la famille Allary le domaine Allary Haut-Brion. La parcelle de 3,3 acres qui borde le domaine du Château Haut-Brion appartenait à la famille Allary depuis 1919. Le prix d’achat n’a pas été dévoilé. Le terrain avait été estimé à environ 1,4 million de dollars (un peu plus d’1,1 million d’euros) en mars 2008.

Chateau Haut Brion« Les choses se sont faites naturellement », a indiqué Daniel Allary à Wine Spectator. « Nous avons fait l’expérience de produire le vin nous-mêmes pendant quelques années, mais les quantités étaient infimes. » Le sol de gravier et d’argile a permis au domaine de produire environ 400 caisses d’un mélange de cabernet franc et de cabernet sauvignon. Marie-Félicia Allary, la sœur de Daniel, s’est chargée de la production du vin, alors que Stéphane Derenoncourt a joué le rôle de consultant. Wine Spectator a attribué au millésime 2009 la note de 93 points.

Pendant une grande partie du XXème siècle, les vignes de la famille Allary furent exploitées par Haut-Brion sous la forme d’un bail, les Allary se faisant payer leur loyer en vin. De 1954 à 1978, ce vin se nomma « La Passion Haut-Brion ». Puis, de nouvelles lois interdirent la production dans le même chai de deux vins de domaines différents, sauf s’ils appartenaient au même propriétaire. Ainsi, de 1979 à 2007, le Château Haut-Brion produisit son vin dans le chai de son Second Grand Cru, Bahans Haut-Brion.

La famille Allary, avec à sa tête Michel Allary, le père de Daniel et de Marie-Félicia, reprit le contrôle de ses vignes en 2006. La famille perdit cependant la bataille légale pour l’utilisation du nom « La Passion Haut-Brion ». Ils embouteillèrent finalement leur propre production sous le nom de Domaine Allary Haut-Brion. Le millésime 2008 fut le premier mis sur le marché. Le dernier produit fut le millésime 2011. Michel Allary décéda en 2010.

« La vente s’est bien passée, dans la sérénité », a indiqué Daniel. « Le Château Haut-Brion a pris le relais dans les vignes l’été dernier et ils ont fait les vendanges 2012. »

Le prince Robert de Luxembourg, propriétaire du domaine Clarence Dillon, a indiqué envisager à l’avenir de replanter les parcelles, mais elles seront probablement affectées au Second Grand Cru pour l’instant. Marie-Félicia Allary se tourne en ce moment vers de nouveaux projets vinicoles.

Source: Suzanne Mustacich and James Molesworth
WineSpectator.com
12th November 2012

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!