Our Blog

La peur d’un blocus chinois hâte les exportations de bordeaux

  • Autres

La menace du gouvernement chinois d’imposer une taxe anti-dumping sur les vins européens semble presser les importateurs chinois à faire le plein de marchandise cette semaine.

Benoît Malaggi, directeur de Humann & Taconet, Wine & Spirits Logistics, a déclaré à Decanter.com que face à la demande pressante des importateurs chinois, leur rythme d’expédition avait doublé.

« Ces dix derniers jours, nous sommes passés d’un nombre habituel de cinq à six conteneurs par semaine, à douze puis quinze par semaine », explique Malaggi. « Apparemment, aucune taxe ne sera appliquée au vin expédié avant que la nouvelle taxe n’entre en vigueur ; on nous demande donc d’envoyer la marchandise aussi vite que possible. »

Containers

Selon les informations que Malaggi reçoit de ses clients, la nouvelle taxe devrait être appliquée à partir de début août.

Présent au salon spécialisé Vinexpo qui a lieu à Bordeaux cette semaine, José Luis Hermosa de l’IWSR (« International Wine & Spirit Research ») a affirmé que la guerre commerciale relayée dans la presse avait un effet sur le marché, mais qu’il était traditionnellement délicat de faire des prévisions pour le marché chinois.

« Les chiffres des échanges avec la Chine pour les trois premiers mois de 2013 restent sains », a-t-il déclaré.

Les vins effervescents, sous l’impulsion des vins italiens, ont connu une hausse de 21 %. Dans le même trimestre (de janvier à mars 2013), les vins tranquilles, la France toujours à leur tête, ont progressé de 31 % mais les échanges de vin en vrac ont connu un recul de 22 %. « Nous allons peut-être ressentir les effets de la guerre commerciale au deuxième trimestre, mais il est difficile d’évaluer son impact pour le moment. »

De potentielles portées négatives de la guerre commerciale seraient compensées par le projet de système simplifié de paiement des produits importés développé par les autorités de Pékin, Shanghai et Canton, qui devrait avoir un effet positif sur l’industrie vinicole.

La semaine dernière, dans un communiqué d’ASC Fine Wines, un des principaux négociant chinois, on apprenait que les revendications pour une taxe anti-dumping sur les vins européens avaient émergé en 2012, « quand plusieurs producteurs et vignerons chinois avaient déposé une pétition auprès du ministère du commerce, se plaignant des aides du gouvernement chinois aux vins européens importés, qu’ils jugeaient injustes et qui, selon eux, empêchaient le développement de ce secteur en Chine. »

Source : Jane Anson et Sophie Kevany
Decanter.com
19 juin 2013

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!