Our Blog

Campagne 2011 en primeur : un millésime hétéroclite

  • Autres

Tout juste de retour des dégustations en primeur à Bordeaux, les impressions générales de l’équipe La Bergère sont que ce difficile millésime 2011 présente des niveaux de qualité sensiblement différents d’une zone de production à une autre.

Chateau Soutard

Le printemps inhabituellement chaud et sec suivi d’un été froid et humide ont mis les vignerons bordelais à rude épreuve. De nombreux domaines ont pu y faire face et produire des vins parfaitement équilibrés, très fruités et dotés de tanins élégants. Mais des communes ont souffert, en particulier celles dont le sol avait de faibles capacités de rétention d’eau ou celles très affectées par les sécheresses printanières. Dans ces cas, l’extraction maximale d’une production moins importante que d’habitude a produit des vins secs, au tanin très marqué et qui manquent de fruit.

Notre équipe a été particulièrement impressionnée par le Château Margaux qui confirme sa réputation grâce à des tanins subtils et une longueur raffinée. Le Pavillon Blanc s’est distingué par sa fraîcheur et sa vitalité, l’été froid de 2011 ayant été un terreau fertile pour la production de bons vins blancs très acides.

Parmi les vins de la rive gauche, on remarquera également les châteaux Gruaud Larose, d’Armailhac, Beychevelle, Branaire Ducru et Pichon Longueville Comtesse de Lalande.

Les vins de la rive droite semblent d’une qualité plus homogène. Le Château Cheval Blanc a produit d’excellents premiers et seconds vins. On mentionnera également les châteaux Figeac, Canon La Gaffelière et Troplong Mondot, qui ont également attiré notre attention.

En conclusion, 2011 a produit des vins d’exception, mais ce millésime nécessite une sélection très minutieuse.

Malgré l’optimisme général à propos de ce millésime, le sujet des prix a été au centre de beaucoup de conversations anxieuses, les marchands exprimant leur désir d’une campagne abordable. Nous pensons que des prix correctement fixés sont la clé de la réussite pour ce millésime. Il ne fait pas de doute que sa qualité n’est pas comparable à celle des millésimes d’exception que furent 2009 et 2010. Par conséquent, les prix doivent être particulièrement intéressants pour attirer les consommateurs.

Aucune indication n’a été donnée à ce sujet mais les représentants des domaines s’accordent à dire que les prix en primeur du millésime 2011 ne devraient pas tarder à être rendus publics (contrairement au suspens pratiqué l’année dernière). Nous pensons les recevoir dans les semaines à venir.

Voir plus de photos sur facebook.
Katie Heriot Maitland
6 avril 2012 

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!