Our Blog

Parker vend « Une part significative » de The Wine Advocate et renonce à son poste de rédacteur en chef

  • Autres

Le critique américain Robert Parker a renoncé à son poste de rédacteur en chef après avoir vendu « une part significative » de son magazine sur le vin The Wine Advocate à un groupe d’investisseurs de Singapour.

Robert Parker

Selon le Wall Street Journal, Parker a choisi Lisa Perotti-Brown, la correspondante basée à Singapour, pour le remplacer au poste de rédacteur en chef du journal. Le trio d’investisseurs reprendra le volet financier.

Parker a déclaré au Wall Street Journal qu’il avait été en contact avec plusieurs investisseurs (sans vouloir les nommer) et qu’on lui avait fait « une proposition qu’il ne pouvait pas refuser ».

Parker a décrit les nouveaux investisseurs en ces termes : « trois personnes dans la trentaine ou au début de la quarantaine, très compétents en matière de business ou de technologie et grands amateurs de vin. »

Hier, il annonçait à ses abonnés que des changements structurels significatifs allaient avoir lieu à The Wine Advocate suite à ce changement de mains. Il s’apprête à mettre fin progressivement à la version papier du bimensuel, devenu une des publications sur le vin les plus influentes. Elle sera remplacée par une version PDF imprimable destinée à ses 50 000 abonnés. La version papier pourrait disparaître dès la fin de l’année prochaine, une version Kindle étant en préparation.

Cette publication qui revendique pourtant son indépendance a également créé la surprise en ouvrant ses pages à la publicité, même si les espaces publicitaires seront limités à des marques de luxe plutôt qu’à des compagnies liées au vin.

Les nouveaux investisseurs prévoient de sortir une version abrégée de The Wine Advocate pour l’Asie du Sud-Est destinée aux clients professionnels de secteurs comme l’hôtellerie de luxe ou les compagnies aériennes. Il est également prévu qu’un nouveau bureau ouvre ses portes à Singapour où Lisa Perotti-Brown exercera la fonction de rédactrice en chef.

Neal Martin, le correspondant de The Wine Advocate à Guildford pour les vins espagnols, sud-américains et sud-africains, s’est réjouit de cette annonce. « Je suis ravi de ce changement, c’est très prometteur, autant pour The Wine Advocate que pour moi-même », a-t-il déclaré à The Drinks Business. « Cela va nous permettre d’améliorer le site web, d’organiser plus d’événements de dégustation et d’étendre notre lectorat dans l’Extrême-Orient », a-t-il ajouté.

Lisa Perotti-Brown prévoit de nommer un correspondant asiatique basé à Singapour pour refléter l’intérêt croissant de la publication pour les vins asiatiques. Le correspondant couvrira les vins produits en Chine, en Thaïlande et dans d’autres pays asiatiques.

Des événements de dégustation sont également prévus en Chine et en Thaïlande, ce qui marque une rupture avec la politique jusqu’alors résolument indépendante de The Wine Advocate.

Parker a tenu à faire taire les rumeurs de retraite auprès de ses abonnés : « Des rumeurs sur ma retraite circulent depuis des années, mais rien de pourrait être plus faux. Je ne prévois pas de quitter cette profession à court terme puisque je resterai PDG et président du conseil d’administration de The Wine Advocate, ainsi qu’un de ses propriétaires », a déclaré Parker.

Même si Lisa Perrotti-Brown devient rédactrice en chef, Parker continuera à goûter les vins de Bordeaux et du Rhône, ses régions de prédilection. Il prévoit également une série de conférences pour amateurs dans des villes clés à travers le monde.

La plupart des correspondants de la publication vont devenir des employés de The Wine Advocate à temps plein, plutôt que des contractuels indépendants. Lisa Perrotti-Brown espère ainsi avoir plus de contrôle sur les critiques.

Source : Lucy Shaw
The Drinks Business
10 décembre 2012

Tags : [sharebar1]

Découvrir notre gamme de vins


This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!